Quels sont les avantages et les inconvénients des panneaux solaires ?

En plus de réduire votre facture d’électricité ou de chauffage, l’installation de panneaux solaires peut être bénéfique pour l’environnement, en réduisant la pollution et en économisant l’énergie qui serait autrement perdue. Voyons maintenant les avantages et inconvénients de cette technologie.

Combien coûte l’installation de panneaux solaires ?

Le prix de l’installation d’un panneau solaire varie en fonction de sa taille, mais il se situe généralement entre 500 et 1000 euros par m² (soit environ 1000 et 2000 euros). L’installation de modules photovoltaïques dépend également de leur type (silicium monocristallin, silicium polycristallin, film mince, etc.) et s’ils sont équipés d’un onduleur pour la conversion DC/AC (courant continu) ou uniquement AC (dans ce cas, le module PV aura un onduleur intégré). Le poids du module lui-même est également important ; plus il est lourd, plus le coût du transport et de l’installation sera élevé, et plus le risque de dommages pendant le transport sera grand (surtout dans le cas du transport routier).

Qu’est-ce que l’énergie solaire et comment ça fonctionne ?

Les principaux avantages de l’énergie solaire sont son faible coût, le fait qu’elle soit totalement renouvelable et propre, ainsi que l’absence de pollution et de bruit causés par cette source d’énergie par rapport aux sources conventionnelles telles que le charbon, l’énergie nucléaire ou le gaz naturel (énergie provenant de combustibles fossiles). L’un des inconvénients les plus importants est la nécessité d’installations à grande échelle, qui requièrent des innovations technologiques pour augmenter leur efficacité, bien que certaines solutions aient été développées pour résoudre ce problème, comme les centrales solaires à concentration (CSP), qui utilisent des miroirs pour concentrer la lumière du soleil sur un récepteur où l’énergie thermique est stockée dans des sels fondus, tandis que d’autres travaillent au développement de méthodes pour stocker l’énergie solaire dans des batteries, afin qu’elles puissent être directement utilisées pour des applications industrielles sans avoir à utiliser des turbines à vapeur ou d’autres dispositifs pour produire de l’énergie électrique (ce qui entraînerait une émission supplémentaire de CO2).

L’énergie solaire est actuellement utilisée pour fournir de l’électricité à plus de la moitié de la population mondiale, et comme il s’agit de l’une des énergies les plus prometteuses, on s’attend à ce que ce pourcentage augmente dans les années à venir.

Qu’est-ce que l’énergie solaire thermique ?

Le système solaire thermique le plus simple se compose d’un collecteur et d’un absorbeur : Un miroir parabolique concentre la lumière du soleil sur une surface métallique noircie qui absorbe la chaleur et la transfère à un liquide en contact avec cette surface, comme de l’eau ou de l’huile (voir figure 1). Lorsque la chaleur est absorbée par le fluide, elle augmente sa température et réchauffe l’air environnant par conduction et convection, fournissant ainsi le chauffage des locaux et l’eau chaude à usage domestique – une source importante d’énergie domestique pendant les mois d’hiver dans de nombreuses régions du monde (dans certains pays comme l’Australie, le Japon et l’Espagne, c’est également une source importante de refroidissement pendant les mois d’été).

Un deuxième type de système solaire thermique utilise des miroirs pour concentrer la lumière du soleil sur un tube récepteur rempli d’un fluide caloporteur, comme du sel fondu ou de l’eau (voir figure 2), dans lequel les rayons solaires concentrés sont convertis en énergie thermique (chaleur). L’avantage de cette approche est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un contact direct entre l’absorbeur et le fluide caloporteur, il n’y a donc pas de problème de corrosion, et les tubes peuvent être en verre ou en plastique.

Laisser un commentaire